La PNL est l’abréviation du terme : Programmation Neuro Linguistique. Fondée dans les années soixante-dix, la PNL est issue des travaux deux chercheurs américains ; Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute, et John Grinder, linguiste. Durant leurs recherches, ils ont identifié que les plus grands leaders ont tous des points communs.

Parmi ces modèles de leader, figuraient les célèbres psychiatres, Milton Erikson, père de l’hypnose Ericksonienne et Fritz Perls, élève de Freud.

De ces travaux sont nées des techniques qui permettent de percer  le conscient, afin d’apporter des solutions inaccessibles aux gens.

Grace à ces techniques, nous sommes capables d’imiter les comportements de réussites en adoptant de nouveaux réflexes.  

Les techniques propres à la PNL (techniques de communication, etc.),  nous apprennent à utiliser notre cerveau en mobilisant nos ressources et notre potentiel. Ainsi, accompagnés par la PNL, nous décidons de notre avenir et ne subissons plus notre passé. 

Le champ d’action de la PNL est vaste, c’est la raison pour laquelle vous ne trouverez pas de définition pré établie capable de vous faire comprendre tout son potentiel. 

De même, La PNL ne s’apprend pas dans les livres : c’est un ensemble de techniques qui se pratiquent, une boite à outil qui permet de résoudre vos problèmes et de mettre à jour tout votre potentiel.

Justement, quelles techniques utilise la PNL ?

La réponse est dans sa dénomination entière : Programmation Neuro Linguistique.

Notre fonctionnement interne dépend de la façon dont notre cerveau a enregistré les événements de notre passé.

Autrement dit, en vue d’un événement futur, notre cerveau cherche dans le passé un événement similaire et s’y réfère pour prévoir notre état émotionnel. 

 Ainsi, la façon dont nous appréhendons les événements est programmée (Programmation).

Il en va de même de nos blocages ou de nos peurs. La PNL nous permet de comprendre ce mécanisme propre à notre cerveau (Neuro) et de l’utiliser à notre avantage.

En PNL, l’un des outils pour comprendre la façon dont nous raisonnons est notre langage (Linguistique).

La façon dont nous communiquons est une partie importante de la PNL, tant au niveau du conscient (exprimer nos besoins, nos émotions), qu’au niveau inconscient (écouter ses même besoins et émotions).    

Dans ces techniques, La PNL s’adresse donc autant au conscient qu’à l’inconscient.

Quel est alors, le champ d’action de la PNL ?

Le champ d’action de la PNL va de la gestion des émotions, à la résolution blocages et de comportements gênants, en passant par la mise en avant de nos potentiels. Dans la gestion des émotions, nous retrouvons les peurs et les phobies, mais aussi les angoisses et le stress. La PNL est également efficace pour nous aider à traverser une rupture amoureuse, une période de burn out, un conflit interne, un licenciement. La PNL est également une aide dans  l’accompagnement du deuil.

Les techniques de PNL permettent d’agir sur des champs thérapeutiques tels que les traumatismes et les crises de paniques.

Par ailleurs, la PNL se révèle être très efficace pour régler des troubles alimentaires, les compulsions, les addictions et les tocs.  

Enfin, la PNL permet de mettre en lumières nos capacités et tout notre potentiel pour réaliser nos projets, nous surpasser ou nous préparer efficacement à un examen ou une compétition. Votre seule limite est vous-même, la PNL ne changera jamais « les faits », elle modifiera l’effet  que certains événements de votre passé a eu sur vous.  

«  Le cerveau n’apprend pas à obtenir des résultats ; il apprend à aller dans des directions. »

Cette citation de Richard Bandler, l’un des fondateurs de la PNL, résume bien l’idée qu’en apprenant à agir sur le fonctionnement de notre cerveau, nous décidons de la direction que nous donnons à notre vie.        

Chaque expérience de vie est un apprentissage et chaque apprentissage met à notre disposition de nouvelles ressources, en PNL ces ressources sont à leurs tours utilisées pour mener à bien nos projets.

Ainsi…

Nous avons en nous, les ressources nécessaires à notre réussite.

Ceci est l’un des postulats de la PNL.

Et c’est bien là un autre aspect de la PNL, tout aussi porteur d’évolution : les postulats de la PNL ont une vision résolument positive.

1.
« Il n’y a pas d’échec, seulement des résultats. »

3.
« Nous avons des comportements, nous ne sommes pas nos comportements. »

2.
« Plus une personne dispose de choix, plus elle se permet de réussir. »

4.
« Chaque personne possède sa propre carte du monde et il n’y a pas une carte meilleure qu’une autre.« 

Le dernier postulat cité mérite une explication : notre vision du monde dépend de nos expériences.

Ainsi, un chien peut être perçu comme un danger par une personne ou un moyen de protection par une autre. La première aura croisé un chien aboyant férocement  lorsqu’elle était enfant, la deuxième aura été l’enfant vivant dans la maison avec le même chien, et se sentir protégée. Ce même respect du vécu de la personne se ressent dans la pratique de la PNL.

En effet, un praticien en PNL peut intervenir sur un traumatisme sans que la personne concernée n’ai à raconter ce qu’elle a vécu en détail.  

Avec ces techniques efficaces, son respect dans la compréhension de l’autre et son large panel d’action, la PNL s’est fait une place dans le milieu des thérapies brèves. Personnellement, J’en ai fait ma technique après l’avoir expérimentée et son aide m’a été aussi précieuse qu’elle l’est pour les personnes que je reçois aujourd’hui.