Sueurs froides, angoisses, ou paniques, les phobies touchent 10% de la population mondiale. L’association psychiatrique américaine a répertorié pas moins de 6456 phobies différentes et connues à ce jour. Vous hurlez devant une araignée ? Vous pensez être claustrophobe ? Je vous propose dans cet article, les 4 phobies les plus courantes, suivies d’un bonus en fin d’article, à ne louper sous aucun prétexte !

Une phobie est une peur incontrôlable et irrationnelle déclenchée par un élément ou une situation, propre à la phobie. Si la peur est une émotion utile pour nous prémunir face à un danger réel, la phobie est caractérisée par l’absence de danger réel et menaçant. Les phobies trouvent leurs origines dans les mécanismes inconscients. Elles résultent de traumatismes, de schémas cognitifs, ou sont parfois la conséquence d’autres phobies non résolues.

phobies : il existe des solutions

Quelque soit votre phobie, il existe au niveau thérapeutique, des solutions efficaces pour les régler de façon définitive.

Avant de résoudre sa phobie, il est important de la reconnaitre et de mettre un nom dessus. Voici 4 phobies, plus courantes qu’on ne l’imagine.

La claustrophobie

la claustrophobie est la peur des endroits fermés

L’étymologie du mot claustrophobie vient du latin « claustra », qui signifie  fermeture, cloture, et du grec « phobos », qui signifie peur. La claustrophobie est la peur de se retrouver dans les espaces clos

Véritable source d’angoisse, la claustrophobie est sans doute, la peur la plus connue. Son nom est largement utilisé dès lors qu’une personne ressent une sensation de gêne liée à l’enfermement. Cependant, la claustrophobie va au-delà de cette sensation désagréable et se traduit par des troubles anxieux, pouvant aller jusqu’à la crise d’angoisse.    

La claustrophobie touche 5 à 7% de la population mondiale de façon sévère.

Ascenseur, avion ou espace étroit, la claustrophobie peut générer des comportements d’évitement et ainsi compliquer considérablement la vie de ceux qui en souffrent.  

  • Comme pour toutes phobies vues dans cet article, elle peut se résoudre par thérapie.  

L’arachnophobie

Arachnophobie

L’étymologie du mot arachnophobie vient du grec « arachne » qui signifie araignée et « phobos », qui signifie peur. L’arachnophobie est la peur des araignées, c’est l’une des phobies les plus répandues, parmi les peurs concernant les animaux.

Cette phobie serait l’héritage de nos ancêtres, pour lesquelles l’émotion de peur les prévenait d’un danger réel. La caractéristique de cette peur est qu’elle nous est souvent transmise par la mauvaise image que subie l’araignée. En effet, vous pouvez hurler devant une araignée totalement inoffensive. Ainsi, la méconnaissance des espèces est une conséquence de sa mauvaise réputation.

L’arachnophobie va au-delà du petit frisson, cette phobie peut amener jusqu’à la perte de connaissance.   

L’amaxophobie

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais cette phobie est très répandue. Le préfixe du mot amaxophobie provient du grec « amaxa », qui signifie chariot. L’amaxophobie est la peur de conduire ou de se trouver à bord d’un véhicule.

Cette phobie est fréquemment la conséquence d’un traumatisme, mais son origine peut également provenir d’autres phobies non traitées.  

L’amaxophobie génère des comportements d’évitement et les amaxophobes auront tendance à compter sur l’aide des autres pour effectuer leurs déplacements.

L’agoraphobie

L'agoraphobie

Son confixe, « agora » signifie en grec  assemblé, place, marché : l’agoraphobie est la phobie des espaces publics. Cette phobie est caractérisée par la peur de ne pas pouvoir sortir rapidement du lieu où vous vous trouvez, en cas de danger.  Pouvant aller jusqu’à l’attaque de panique, l’agoraphobie créé un véritable handicap pour ceux qui en souffrent.

2% de la population française souffrent d’agoraphobie.

Cette phobie s’alimente avec la rumination mentale : la pire des situations est envisagée, cette rumination accroit la sensation de danger. Le besoin de sécurité est primordial pour les personnes agoraphobes.

Ainsi, l’agoraphobe va chercher à repérer dans les espaces publiques, les issues de secours et supportera mal le fait de s’en trouver éloigné.

Là aussi, les thérapies aident les personnes à sortir cette phobie ; phobie qui a tendance à isoler ceux qui en souffrent.   

Bonus

phobies insolites

Imaginez un canard vous observant fixement. Cela vous terrorise ? Alors vous souffrez peut-être d’anatidaephobie ! Palpitations, accélération du rythme cardiaque et fuite, cette phobie traduit une peur incontrôlable d’être observé par un canard.

Vous pensez que je vais trop loin ? Pas forcément : si cette phobie a été montée de toutes pièces par Gary Larson, dessinateur humoriste, le mot lui, existe bel et bien.

Parmis les 6456 phobies répertioriées, certaines bien que bien réelles, restent surprenantes :

  • La bananaphobie, la phobie des bananes, a été rendue célèbre par la chanteuse Louane.
  • L’ovophobie est la peur des œufs, Hitchcock souffrait de cette phobie.
  • L’hippopotomonstrosesquipédaliophobie est la peur des … mots trop longs.
  • La samhainophobie est la peur d’Halloween, phobie des temps modernes.    

Et vous, vous avez une phobie que vous souhaitez partager avec moi ? Si cet article vous a plu, n’ayez pas peur de le partager !

A très vite pour un nouvel article et d’ici là, prenez soin de vous.  

Étiquettes :